En préambule à une série d’articles sur la composition des lignes de batterie je vais vous présenter 2 articles pour poser certains principes et donner quelques explications aux débutants, et notamment à ceux qui n’ont jamais ni joué ni composé un ligne de batterie. Le premier article, vous l’avez sous les yeux. Le second devrait arriver dans pas trop longtemps et concernera la mesure du temps afin que nous partions tous sur les mêmes bases.

Etant donné que nous sommes sur un blog qui parle de musique électronique je vais de préférence employer dans cet article les termes que l’on trouve sur les boites à rythme (kick, snare, hat, etc…) et vous donner mon interprétation personnelle de leur utilisation, j’espère que les batteurs qui me liront ne m’en tiendront pas rigueur 🙂

Le kick

Aussi appelé Bass drum ou grosse caisse sur une batterie acoustique, c’est l’élément indispensable en musique électronique responsable du BOUM-BOUM! Il sert à marquer les temps forts de la mesure et donne la dynamique. Un ligne de batterie électronique minimaliste peut même ne comprendre que du kick. Il peut arriver aussi parfois qu’un kick avec une longue enveloppe remplace la basse.

Grosse caisse

Une grosse caisse (photo de Dave Kobrehel)

Un exemple de kick acoustique

Un exemple de kick électronique (disponible dans mon pack de samples gratuits)

On peut aussi utiliser des samples de tom basse au lieu d’un kick avec des résultats intéressants.

Un exemple de tom basse électronique qui pourrait remplacer un kick (disponible dans mon pack de samples gratuits)

La snare et ses variantes

La snare

La snare, ou caisse claire sur une batterie acoustique, vient en complément du kick pour marquer les temps forts (c’est le TCHAC!) Les variantes principales sont le rimshot et le clap.

Caisse claire

Une caisse claire (photo de YannickWhee)

Un exemple de snare acoustique

Un exemple de snare électronique (disponible dans mon pack de samples gratuits)

Le rimshot

Le rimshot, sur une batterie acoustique, c’est un coup frappé sur le côté de la caisse claire. En musique électronique c’est devenu un son à part entière qui vient en complément de la snare ou du clap ou qui les remplace.

Un exemple de rimshot électronique (disponible dans mon pack de samples gratuits)

Le clap

Le clap, popularisé par les boites à rythme Roland, sont devenues une alternative classique à la snare ou qui la complètent. C’est un son qui à l’origine imitait le frappement de mains. Certaines variantes peuvent aussi imiter un claquement de doigts, notamment en techno minimale.

Un exemple de clap acoustique

Les cymbales rythmiques

Les cymbales rythmiques comprennent les hi-hats (ou charleston) et la ride. Elles servent principalement à marquer le tempo et à donner le swing à la ligne de batterie (c’est le TSSS TSSS!).

Les Hi-hats

Sur une batterie acoustique les hi-hats se composent de 2 cymbales opposées l’une à l’autre dont on gère l’écartement au pied. On peut ainsi les jouer à la baguette ou au pied.

Charleston

Un hi-hat (Photo de Wyglif)

Ils se jouent de 4 façons:

  • fermé
  • ouverts
  • 1/2 fermé
  • au pied

Un exemple de Hi-hat acoustique

En musique électronique nous allons retrouver principalement des sons fermés et ouverts. Il est ensuite possible de jouer sur les enveloppes ou la vélocité pour ajouter d’autres nuances proches des sons produits par un vrai batteur.

La Ride

La ride est une grande cymbale relativement épaisse qui sert à marquer le tempo.

Cymbale ride

Une cymbale ride (photo de saschadoerdelmann)

Un exemple de ride acoustique

La ride s’utilise comme les hi-hats ou en complément de ceux-ci. Il est également intéressant de moduler les enveloppes ou la vélocité pour ajouter des nuances.

Les autres cymbales

Parmi les autres cymbales nous allons trouver les crash, les splash, les china, gongs, cloches, etc…

Ces cymbales, à la différence des hi-hats et de la ride servent à accentuer certaines ponctuations rythmiques de la musique ou à marquer une transition.

Cymbale crash

Une cymbale crash (photo de saschadoerdelmann)

Un exemple de crash acoustique

La cowbell est un son classique des boites à rythme analogiques. C’est une bizarrerie mais elle fait malgré tout partie de l’histoire de la musique électronique.

Un exemple de cowbell électronique (disponible dans mon pack de samples gratuit)

Les percussions

Ce que je classe comme percussions comprend les toms, les congas, claves, bongos, etc…

Les toms sont souvent utilisés dans les breaks pour marquer la transition entre deux rythmes ou pour appuyer des passages rythmés. En musique électronique ils peuvent aussi remplacer la basse ou compléter le kick.

Toms

Des toms (photo de ZooFari)

Un exemple de tom acoustique

Un exemple de tom électronique (disponible dans mon pack de samples gratuit)

Il y a aussi toutes les autres percussions qui ne font pas forcément partie d’un set de batterie acoustique: congas, claves, shakers, tambourins, timbales, etc.. Ce seront alors plus des éléments mélodiques qui peuvent faire office de lead.

Congas

Des congas (photo de Edwin1971)

Un exemple de congas

Conclusion

Je vous ai donc passé en revue les principaux sons utilisés en musique électronique mas cette liste n’est pas exhaustive loin s’en faut! Etant donné que l’on n’est pas limité physiquement en musique électronique, quasiment n’importe quel son peut être incorporé à une ligne de batterie. Vous pouvez laisser libre cours à votre imagination et sampler tout ce qui passe!

Si vous avez déjà utilisé un son vraiment inattendu dans un kit de batterie, je vous invite à en parler dans les commentaires.

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •