Chers lecteurs, bonjour! C’est la période de Noël et du coup je veux partager avec vous aujourd’hui une astuce simple qui vous permettra de booster vos basses avec n’importe quel synthétiseur. Cet article vient en complément de l’article précédent “Comment créer un son de basse en synthèse soustractive”.

Alors cette astuce repose sur l’utilisation d’un filtre passe-haut. Oui, vous avez bien lu, je parle bien d’un filtre passe-haut. Mais comment ce type de filtre qui coupe les basses fréquences peut-il aider à booster le bas du spectre jusqu’à faire trembler les murs? Voici l’explication agrémentée d’un exemple sonore.

Un peu de théorie

En utilisation normale, un filtre passe-haut va atténuer voire couper les basses en dessous de sa fréquence de coupure. Seulement la fréquence de coupure n’est pas le seul paramètre disponible sur un filtre. Nous avons un autre paramètre sur lequel nous pouvons agir: la résonance. La résonance amplifie le son au niveau de la fréquence de coupure. Cette amplification peut aller jusqu’à l’auto-oscillation sur certains modèles de synthétiseurs et lorsque la résonance est poussée à fond il convient de manipuler la fréquence de coupure du filtre avec parcimonie sous peine de s’exploser les tympans.

La résonance

Voici le diagramme de réponse d’un filtre passe-haut avec et sans résonance

Filtre passe-haut sans résonance

Un filtre passe-haut sans résonance

Filtre passe-haut avec résonance

Un filtre passe-haut avec la résonance poussée à fond

Lorsque la résonance est poussée à fond, un pic apparait au niveau de la fréquence de coupure. C’est ce pic que nous allons exploiter pour booster les basses.

Le key tracking

Il reste toutefois un défaut à corriger pour exploiter cette astuce de façon universelle. Par défaut la fréquence de coupure du filtre ne suit pas les notes. Ce qui implique que la fréquence boostée ne suivra pas les notes jouées. Ceci n’est pas un problème lorsqu’on ne joue qu’une seule note mais le devient dès que l’on joue une mélodie. Ceci peut peut être corrigé avec un autre paramètre du filtre: le key tracking.

Le key tracking permet à la fréquence de coupure du filtre de suivre avec plus ou moins de différence les notes jouées.

Voilà pour la théorie, passons maintenant à la pratique.

En pratique

Voici un exemple d’une boucle avec basse et batterie.

La basse est un peu terne et nous aimerions la mettre en avant. Ceci va être l’occasion d’utiliser l’astuce du filtre passe-haut.

Voici le son de la basse seule et sans filtre passe-haut et le spectre correspondant

Voici maintenant le même son mais avec le filtre passe-haut et la résonance poussée à fond.

La résonance du filtre passe-haut booste la zone des 100Hz

Notez qu’une fois la résonance poussée à fond, il faut ajuster la fréquence de coupure du filtre (cutoff) avec le key tracking à zéro afin de trouver le spot qui vous plaira à l’oreille. Une fois le cutoff réglé vous pouvez passer au réglage du key tracking.

Et maintenant avec le key tracking.

Concernant le key tracking, il n’y a pas de paramètre universel, le réglage sera différent suivant chaque synthétiseur. Pour ces exemples j’ai utilisé l’Analog Four. Sur ce synthétiseur particulier le key tracking va de -64 à +64. Sur l’Analog Four pour avoir un suivi exact des notes le key tracking doit être réglé à +32.

Le résultat final

Voici le résultat final et les réglages que j’ai utilisés pour cet article.

Réglages Analog Four

 Cet article vous a plu? J’ai d’autres articles sur la synthèse sonore en préparation, suivez la page Facebook Le Musicien électronique afin de ne rater aucun nouvel article!

Je vous souhaite à tous de passer un excellent réveillon et vous donne rendez-vous en 2018!

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •